LE POGONA HENRYLAWSONI

 


 

 

 

 

CLASSIFICATION :

 

Classe : Reptiles

Ordre : Squamata

Sous-ordre : Sauriens

Famille : Agamidae

Genre : Pogona

Espèce : Henrylawsoni

Nom commun : Dragon de Lawson

 

Autre nom donné : Agame barbu de Lawson

 

 

 

Description :


Le pogona Henrylawsoni est un lézard qui atteint une taille d’environ 30cm à l’âge adulte. (Longueur museau cloaque 13-15cm).

Avec une tête plutôt ronde, un corps aplati, ce dragon ne possède pas de barbe, mais des écailles plus marquées au niveau des flancs.

Il est de couleur brun orangé. Le long de son dos, entre les épaules et le bassin, se dessinent des paires de gros points blanchâtres reliés sur la colonne vertébrale. Sa tête et son ventre restent plus clairs allant du gris blanc au blanc. Sa queue est plus foncée.

Il a une espérance de vie de 10ans.

 

 

 

Présentation / Mœurs / Habitat :


Endémique et originaire d’une petite zone d’Australie, plus précisément le centre et nord-ouest du Queensland, le Pogona Henrylawsoni vit dans les zones semi humide composées principalement de touffes d'herbes, arbustes, rochers et sable. Dans ces régions le climat varie entre la sécheresse et les précipitations en été.

Il supporte bien les conditions humides, mais reste tout de même un lézard désertique à maintenir dans un biotope aride ! Exception : pour les juvéniles qui peuvent vite se déshydrater rapidement.

C’est un animal diurne et terrestre qui aime se prélasser au soleil pour emmagasiner la chaleur.

Il est poïkilotherme, c’est à dire que sa température interne varie en fonction de la température du milieu dans lequel il évolue.

 

 

 

MAINTENANCE :


Pour reproduire au maximum son milieu naturel, le pogona henrylawsoni a besoin d’un grand terrarium de type désertique. Les tailles minimales pour un couple sont de 100L x 50l x 50h cm (normes allemandes). Plus le terrarium sera grand, meilleures seront les conditions de maintenance (territoire, gradient de T°,…). Le substrat sera composé de sable chez les sujets sub-adultes à adultes. (Chez les juvéniles, préférez le papier ménage pour éviter les ingestion de sable à occlusions intestinales).

Des branches et des cachettes devront être positionnées dans différents endroits du terrarium. Les pogona aiment se percher en hauteur pour scruter l’horizon !

Les individus de tailles différentes ne doivent pas être maintenus ensembles. Au risque que les plus gros mangent les petits !

 

Températures journalières :

            Au point chaud : 32-35°C et plus

            Au point frais : 25-30°C

 

Températures nocturnes : 18-20°C

 

 

 

Eclairage et chauffage :


Dans la nature, le soleil régule leur métabolisme, active la construction de leur capital osseux, leur rythme de vie, leur appétit,… leur vie !

C’est pourquoi dans un terrarium l’éclairage doit être intense tant au niveau des UV que du spectre de lumière visible et ultraviolets.

L’éclairage ne devra en aucun cas être placés derrière des vitres ou du plexiglas car le rayonnement UV ne traverse pas ! Il faut également éviter les grillages, ces derniers diminuent de 50% l’intensité des UV. Autre point important : pour être efficaces, les néons doivent se situer à moins de 30cm de l’animal. D’où l’importance d’avoir des points accessibles en hauteur pour le pogona.

Un néon de type désertique (10.0) serait bien.

Un spot lumineux/chauffant apporterait au point chaud une source d’UV / chaleur intense.

Si les paramètres ci-dessus n’apportent pas suffisamment de chaleur, il est nécessaire d’ajouter un tapis chauffant sous le terrarium, au point chaud.

Hygrométrie : 50-60% : Pulvériser plusieurs fois par semaine le terrarium avec le l’eau. Les gouttelettes permettrons également au pogona de s’hydrater. Augmenter la fréquence chez les juvéniles car ils se déshydratent très vite.

 

 

 

Alimentation / Boisson :


Les dragons de Lawson sont omnivores. Il est important de leur apporter une alimentation variée et complémentée de vitamines et calcium une à deux fois par semaine.

Pour les insectes d’alimentation, la taille de la proie ne devra pas dépasser la taille de la tête du lézard (en largeur).

Les proies trop riches en lipides devront être données avec modération. (L’obésité chez le lézard peut entrainer de graves problèmes de foie).

 

Pour une bonne hydratation, une coupelle d’eau potable et propre devra être disponible tous les jours. Les dragons de Lawson aimant également s’y baigner, elle devra être assez grande mais peu profonde afin d’éviter la noyade !!!

Pensez à faire boire les juvéniles car ils ne le feront pas suffisamment d’eux-mêmes.

 

Pour diversifier les menus de vos protégés, voici quelques aliments conseillés :

Insectes :


Grillons,

Blattes,

Criquets, sauterelles

Vers à soie,

Vers de farine (avec modération car peu digeste)

 Teigne de ruche (attention, très riche !)

 Zoophobas (morios),

Souriceaux (rosé)

 

 

 

Végétaux : Fruits et légumes


Fleurs et feuilles de pissenlit,

Scarole,

Mâche,

Endives,

Fleurs et feuilles de roquette,

Luzerne,

Poireaux,

Choux,

Carotte,

Haricots,

Salades,

Endives,

Roquette,

Concombre,

Orange,

Banane,

Fraise,

Mangue,

Papaye,

Poire...

 

           


 

COMPORTEMENT :


Au tempérament très calme et docile chez un individu né en captivité. Il peut cependant mordre violement s’il n’est pas habitué à la manipulation. (En particulier chez les spécimens sauvages).

 

Grâce à sa bonne vue, il peut rapidement détaler et se cacher si un prédateur est détecté.

Pendant les précipitations, il reste dans son terrier. Ceci lui évitera de trop se refroidir. Ensuite en léchera les gouttes d’eau déposées par la pluie pour s’hydrater.

Le matin, sa robe est plus sombre et ses mouvements sont lents car son métabolisme a été ralenti pendant la nuit (températures nocturnes plus fraiches). Ensuite, pour absorber la chaleur, il aplati tout son corps sur une surface chauffée par le rayonnement solaire et sa teinte s’éclairci au fur et à mesure qu’il se réchauffe.

Quand il a trop chaud, il change continuellement de position et garde sa gueule ouverte. En pratiquant ce halètement il effectuera la thermorégulation se son corps. L’air qui entre dans ses voies respiratoires conduit à un refroidissement du sang.

 

En groupe, on peut observer diverses attitudes leur permettant de communiquer entre eux :

 

Mouliner avec sa patte antérieure : Geste de soumission. Souvent employé par les femelles pour apaiser le mâle.

 

Hochement de tête rapide: Parade nuptiale ou combat territorial entre mâles.

 

Gonflement de la gorge : Fréquent chez le mâle pour impressionner sa femelle.

 

« Pompes » sur les antérieurs : Mouvement du mâle pendant la parade nuptiale.

 

Corps courbé, large et aplati, gorge gonflée : Pour se paraitre plus impressionnant, il se courbe pour que l'opposant ne puisse le mordre. 
Ces gestes sont accompagnés d’hochements de tête rapide en signe de domination. En cas de conflit de territoire, pour une femelle ou chez des individus effrayés.

 

Hochement de tête du mâle, morsure au cou de la femelle : Tentation d’accouplement.

 

Les mâles sont très territoriaux, il ne faut en aucun cas maintenir deux mâles ensemble dans un terrarium. L’idéal serait un couple ou alors un mâle avec plusieurs femelles. Il est aussi possible qu’entres deux femelles il y ait une dominante et une dominé, dans ce cas il serait mieux de les séparer.

 

 

 

 

Hibernation


Dans son milieu naturel, le dragon de Lawson vit une saison plus fraiche lui permettant d'hiberner. Ce repos hivernal est indispensable à la santé et la longévité des agames maintenus en terrarium.

Certains animaux maintenus en captivité montrent instinctivement leur besoin de repos que tu peux remarquer dans leur comportement. (Refus de nourriture, retrait dans une cachette et dodo toute la journée, reste au point froid du terrarium).

Dans le cas contraire il faut provoquer cette phase, cependant il y a quelques règles à respecter avant de faire plonger tout animal dans ce long sommeil.

 

Avant tout, il faut vérifier que l'animal est en bonne santé et suffisamment robuste pour pouvoir supporter cette période de repos. Un lézard malade, amaigri, trop jeune, ne survivra pas des conditions d'hibernation.


1. Période de JEUNE.

Stopper les apports de nourriture pendant une semaine. Cette phase très importante va permettre au lézard de vider complètement son intestin. En effet aucun résidu de nourriture ne doit se trouver dans son système digestif pendant l'hibernation. Tout le métabolisme de l'animal sera ralenti et certains systèmes (comme la digestion) seront mêmes stoppés. Un reste de nourriture en se décomposant va infecter l'animal et entrainera la mort.

Pour aider le lézard à se vider, lui faire des bains d'eau tiède à chaud (T° agréable) avec des petits massages sur le ventre. Ce processus stimule l'éjection des matières fécales.

 

2.Diminution des paramètres climatique:

Une fois cette période 1 passée, commencer gentiment à diminuer la température du terrarium (pendant la phase 1, les T° restent normales). Pour ne pas faire descendre les températures trop brutalement vous pouvez utiliser un variateur d'intensité de lumière (magasin de bricolage et électicité) sur lequel il faut brancher les éléments chauffants de ton terrarium. Ensuite jour après jour diminuer l'intensité jusqu'à tout arrêter y compris les néons. Laisser encore 2 jours l'animal dans son terrarium, il restera caché ou fera quelques de brèves apparitions.

 

3. Hibernation:

Le pogona Henri de Lawson n'a pas besoin d'un grand froid pour hiberner (15°C), il est donc possible de le laisser dans son terra ou le placer dans une petite boite avec du terreau stérile et un couvercle leur permettant de respirer. Pour ne pas perturber cette période qui va durer entre 2 et 3 mois il faut que l'endroit soit sombre. (couvrir le terra ou la boite d'un drap noir).

 

4. Surveillance:

Si les lézards sont allongés, les yeux fermés c'est que tout va bien, l'hibernation pourra se poursuivre.

Dans le cas contraire, si le lézard est agité, ouvre les yeux, se redresse, il faut ressortir l'animal et laisser tomber l'hibernation pour cette année. Réhabituer tout doucement le lézard aux conditions climatiques (augmenter petit à petit la T°).

 

 





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement